TUBogotá : une expérimentation urbaine participative, permanente, indépendante et mobile

 

Maria Valencia Gaitan, Architecte, doctorante en géographie, urbanisme et aménagement, Université Lumières Lyon 2, UMR Triangle

Le nom de TUBogotá est une construction :

  • graphique à partir des initiales du nom espagnole : P +b = B, de TUP (Taller de Urbanismo Participavo);
  • grammaticale témoignant de l’attachement des habitué-e-s à leur ville : TU Bogotá étant la traduction espagnole de “ta Bogotá”.

 à Bogotá (Colombie), le manque de règles claires et de continuités dans les dispositifs de participation mis en place dans les projets de territoires, la gestion instable des politiques publiques et les constants changements dans le destin de la ville, ne donnent pas aux habitants une possibilité de peser structurellement sur l’évolution de la métropole.

Continuer la lecture de « TUBogotá : une expérimentation urbaine participative, permanente, indépendante et mobile »

Entretien avec Jean-Christophe Angaut : l’engagement dans une université populaire comme construction d’un espace intellectuel libéré

 

Jean-Christophe Angaut, Maître de conférence en philosophie à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, engagé dans l’Université Populaire de Lyon

Mathilde Girault : Bonjour Jean-Christophe Angaut, vous êtes maître de conférence en philosophie à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon et membre du laboratoire Triangle ; mais surtout, vous avez intégré il y a peu l’Université Populaire de Lyon lors de son cycle (2015-2016) portant sur la problématique Ordre et désordre. Tout d’abord, cette implication est-t-elle en lien avec vos sujets de recherche ? 

Jean-Christophe Angaut : Oui, c’est en lien avec mes sujets de recherche, en lien un peu plus ténu avec Ordre et désordre.  De fait, vous savez, à l’université populaire, le thème de la saison est très indicatif : c’est plus une problématique d’affichage qu’une thématique contraignante.L’objectif est de suggérer des activités aux intervenants qui vont se demander « Comment je vais m’insérer là-dedans ? ». On reste libre de discuter de ce que l’on veut, même si le thème est élaboré collectivement, lors d’une réunion en fin de cycle (mai-juin) – j’avais participé l’année dernière car j’étais intervenu en conférence et j’avais été invité dans ce cadre. Continuer la lecture de « Entretien avec Jean-Christophe Angaut : l’engagement dans une université populaire comme construction d’un espace intellectuel libéré »