Ambitions du carnet

Créé concomitamment à l’Axe études urbaines, ce carnet vise la valorisation et diffusion auprès de chercheurs et enseignants-chercheurs, doctorants et étudiants, mais aussi praticiens et membres de la société civile, des questionnements issus de l’axe. Mais surtout, en tant que seule plateforme numérique de recherches revendiquée sur les études urbaines, ce carnet a pour ambition principale d’assurer un rôle de veille sur les recherches et activités (citoyennes, territorialisées, politiques…) relatives aux études urbaines. Car si les études urbaines constituent un courant de penser à part entière dans le monde anglo-saxon (urban studies), elles souffrent en France encore d’un important défaut de visibilité.

Animé par de jeunes chercheurs (doctorants, post-doctorants, jeunes docteurs), ce carnet est donc pensé comme une mise en débat des savoirs portants sur l’urbain dans leur diversité (académiques et disciplinaires, expérientiels et expérimentaux, opérationnels et pratiques…) et de leurs modalités de construction (déconstruction des catégories analytiques, rapports au terrain…).

En vue de renouer théorie et pratique, ce carnet refuse la conventionnelle partition entre une recherche qui produirait les savoirs et un milieu praticien qui les opérationnaliserait, ainsi que les multiples dispositifs visant à assurer ce partage (ex : disciplinarisation des sciences versus logique de projet et de management pour les métiers de l’urbain). Il s’ouvre ainsi à une diversité d’auteurs (chercheurs et enseignants-chercheurs, doctorants et étudiants, mais aussi praticiens et membres de la société civile) ainsi qu’à un large éventail de formats : annonces et comptes-rendus de manifestations scientifiques (séminaires, colloques, journées d’études…) et d’événements territorialisés (initiative habitante, débat public…), récensions d’ouvrage et d’article scientifiques, tribunes de praticiens ou chercheurs sur un sujet d’actualité, interviews et retours d’expériences de praticiens…