De la France périphérique à la France des marges : comment rendre leur juste place aux territoires urbains marginalisés ?

Samuel Depraz, enseignant-chercheur, géographie, Université Jean Moulin Lyon 3, UMR Environnement, Villes et Sociétés

Ce billet s’appuie en particulier sur la parution de l’ouvrage : Depraz S., 2017, La France des marges, géographie des territoires « autres », Paris, Armand Colin, 288 p.

Le Ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, interrogé sur les ondes de France Inter le 28 mars 2018 au sujet de la politique de la ville en France, a déclaré Continuer la lecture de « De la France périphérique à la France des marges : comment rendre leur juste place aux territoires urbains marginalisés ? »

Néo-situationnisme : vers un nouvel « art des territoires »

 

Luc Gwiazdzinski, Géographe, Directeur du Master Innovation et Territoire, Université Grenoble Alpes 

« La formule pour changer le monde, nous ne l’avons pas cherchée dans les livres mais en errant ». A plus d’un demi siècle de distance, cette formule de Guy Debord entre en résonnance avec de nouvelles pratiques artistiques et citoyennes dans la ville contemporaine, mais également avec les attentes des politiques, urbanistes et aménageurs, Continuer la lecture de « Néo-situationnisme : vers un nouvel « art des territoires » »

Les études urbaines contemporaines selon Eric Le Breton

Eric Le Breton, Maître de conférence en sociologie, Université Rennes 2, LIRIS EA 7481

Les études urbaines ont deux principes de cohérence, identiques depuis les années 1960. Continuer la lecture de « Les études urbaines contemporaines selon Eric Le Breton »

Logiques de vote dans les espaces périurbains français : éléments d’analyse

Grégory Baffert, doctorant en géographie, urbanisme et aménagement, Université Lumières Lyon 2, UMR Triangle

Objet d’étude de nombreux géographes, sociologues ou politiciens depuis le début des années 2000, la question périurbaine, et plus précisément celle relative à ses logiques de vote, interroge chercheurs et observateurs de la chose publique pour au moins deux raisons majeures : d’abord la masse électorale potentielle que ces espaces contiennent mais aussi, et surtout, l’orientation politique de ces électeurs qui voteraient majoritairement à droite et à l’extrême droite (voir graphes ci-dessous). Continuer la lecture de « Logiques de vote dans les espaces périurbains français : éléments d’analyse »

TUBogotá : une expérimentation urbaine participative, permanente, indépendante et mobile

 

Maria Valencia Gaitan, Architecte, doctorante en géographie, urbanisme et aménagement, Université Lumières Lyon 2, UMR Triangle

Le nom de TUBogotá est une construction :

  • graphique à partir des initiales du nom espagnole : P +b = B, de TUP (Taller de Urbanismo Participavo);
  • grammaticale témoignant de l’attachement des habitué-e-s à leur ville : TU Bogotá étant la traduction espagnole de “ta Bogotá”.

 à Bogotá (Colombie), le manque de règles claires et de continuités dans les dispositifs de participation mis en place dans les projets de territoires, la gestion instable des politiques publiques et les constants changements dans le destin de la ville, ne donnent pas aux habitants une possibilité de peser structurellement sur l’évolution de la métropole.

Continuer la lecture de « TUBogotá : une expérimentation urbaine participative, permanente, indépendante et mobile »