Logiques de vote dans les espaces périurbains français : éléments d’analyse

Grégory Baffert, doctorant en géographie, urbanisme et aménagement, Université Lumières Lyon 2, UMR Triangle

Objet d’étude de nombreux géographes, sociologues ou politiciens depuis le début des années 2000, la question périurbaine, et plus précisément celle relative à ses logiques de vote, interroge chercheurs et observateurs de la chose publique pour au moins deux raisons majeures : d’abord la masse électorale potentielle que ces espaces contiennent mais aussi, et surtout, l’orientation politique de ces électeurs qui voteraient majoritairement à droite et à l’extrême droite (voir graphes ci-dessous). Continuer la lecture de « Logiques de vote dans les espaces périurbains français : éléments d’analyse »

A venir – Séminaire et atelier : Urban Communauties and « Right to the City » (LIA Sociologies Post-Occidentales et Institute of Sociology of Beijing)

Séminaire et atelier Urban Communauties and « Right to the City »

 

Organisateurs : le Laboratoire International Associé Sociologies Post-Occidentale (CNRS, Triangle) et Institute of Sociology (Beijin)

18 juillet 2016 - 20 juillet 2016
Room R 253, ENS Lyon (site Descartes)
Continuer la lecture de « A venir – Séminaire et atelier : Urban Communauties and « Right to the City » (LIA Sociologies Post-Occidentales et Institute of Sociology of Beijing) »

Compte-rendu : 7e édition des « Rendez-vous de Géographie culturelle, Ethnologie et Études culturelles en Languedoc-Roussillon »

Mathilde Girault, doctorante en géographie, urbanisme et aménagement, Université Lumières Lyon 2, UMR Triangle

Penser l’utopie à l’ère(aire) de la globalisation culturelle 

La 7e édition des « Rendez-vous de Géographie culturelle, Ethnologie et Études culturelles en Languedoc-Roussillon » s’est tenue les 16 et 17 juin 2016 à l’Université de Nîmes, organisée par l’unité mixte de recherche ART Dev (Acteurs, Ressources et Territoire dans la développement – UMR 5281). Le thème de cette année portant sur les Utopies culturelles contemporaines a suscité de nombreux débats sur leurs conceptions (épistémologiques), significations (politiques), inscriptions (sociales) et localisations (géographiques), avec toujours comme arrière-plan la mondialisation (de l’économie, des flux, de la circulation des personnes…) et la globalisation (culturelle et politique). Continuer la lecture de « Compte-rendu : 7e édition des « Rendez-vous de Géographie culturelle, Ethnologie et Études culturelles en Languedoc-Roussillon » »

Trois types d’espaces pédagogiques : adresse aux métiers de l’urbain

Sylvie Brossard-LottigierDocteure en architecture, architecte-urbaniste de l’Etat, DREAL Midi-Pyrénées, Responsable de la direction « Territoires sites et paysage »

Christophe LottigierPrésident de l’Association des écoles d’éducation nouvelle de la Prairie, Toulouse

Aménager la ville pour l’enfant de manière à ce qu’elle corresponde à ce que nous voulons lui offrir comme cadre de vie, conformément aux valeurs que nous voulons lui transmettre, est nécessaire et indispensable. Mais non suffisant. Car le succès de cette ambition généreuse dépend,  pour être compris de ceux auxquels elle s’adresse, de leurs manières de voir le monde, de l’état d’avancement de la construction de leurs individualités, de leurs capacités à se penser distincts du monde. Il est donc incontournable pour cela de son intéresser à la manière particulière qu’ont les enfants de percevoir les choses et êtres au monde,  selon leurs âge et la culture dans laquelle ils grandissent. Et cette perception enfantine, nous appelons cela : paysages.

Continuer la lecture de « Trois types d’espaces pédagogiques : adresse aux métiers de l’urbain »

De la ville en pédagogie à la « pédagogie à la ville ». Quelle(s) conception(s) de la ville et du politique dans les méthodes pédagogiques ?

Mathilde GiraultDoctorante en géographie, urbanisme et aménagement, Université Lumières Lyon 2, UMR Triangle

Chaque théorisation pédagogique constitue le reflet de la société qui l’a construite et mise en place ; elle donne à voir les valeurs dominantes de l’époque et leurs hiérarchisations, l’organisation sociale qu’elle tend à réaliser et/ou reproduire, la place accordée aux enfants et la conception du « citoyen » par rapport à des normes de conduite (place dans la société, pouvoir d’action, degré d’obéissance aux règles collectives et/ou institutionnelles…). Continuer la lecture de « De la ville en pédagogie à la « pédagogie à la ville ». Quelle(s) conception(s) de la ville et du politique dans les méthodes pédagogiques ? »